distributeur d’énergie
Les rôles d’un distributeur d’énergie
décembre 11, 2019

Pourquoi opter pour un départ anticipé ?

départ anticipé

départ anticipé

Les conditions pour obtenir un départ anticipé

En France, l’âge légal pour partir en retraite est de 60 ans pour les hommes. Certaines personnes demandent à poursuivre leurs carrières à 65 ans tandis que d’autres optent pour un départ anticipé. L’un et l’autre requièrent quelques conditions pour que leur demande soit acceptée. On peut bénéficier d’un départ à la retraite anticipée pour handicap, pour pénibilité ou encore pour carrière longue.

Qu’est-ce qu’une retraite anticipée ? 

La retraite a été mise en place afin que tous les travailleurs puissent donner fin à sa carrière et se reposer. Toutefois, un travailleur peut recourir à un départ anticipé à la retraite qu’il soit un fonctionnaire public, un salarié privé ou un employé indépendant. La RACL ou retraite anticipée pour carrière longue est destinée à toute personne qui est entrée dans le monde du travail très tôt, c’est-à-dire entre 16 ans et 20 ans. On a également l’opportunité de demander une retraite avant l’âge légal à cause d’un handicap. En effet, il est possible de partir dès l’âge de 55 ans si on est face à une incapacité permanente dont le taux est de 50 %. Il faut joindre à la demande l’attestation délivrée par la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Il est aussi exigé une justification sur le nombre de trimestres cotisés. Un dispositif de départ anticipé en raison d’une carrière pénible reste aussi une option. Les facteurs de pénibilité peuvent être des travaux répétitifs, le travail de nuit, les températures extrêmes, les bruits, les activités réalisées en milieu hyperbare, etc.

Comment procéder à une retraite anticipée ?

Avant de faire une demande de départ anticipé à la retraite, il faut savoir si on remplit toutes les conditions en effectuant une étude préalable auprès de la caisse retraite. Le dépôt d’une demande doit être bien justifié pour que la requête puisse être acceptée. Pour une RACL, il est important de réunir 8 trimestres de plus que la durée d’assurance requise dans le cas d’un départ à taux plein. Il faut aussi avoir cotisé un nombre de trimestres minimum. Cela peut varier selon l’âge de départ à la retraite. Pour la catégorie « handicapé » et « pénibilité », les salariés pourront profiter d’une retraite à taux plein automatiquement.

Pour savoir si un salarié a le droit ou non de jouir d’une retraite anticipée, l’usage d’un simulateur est recommandé. C’est un outil accessible en ligne qui effectue une estimation rapide de l’âge auquel on pourra partir en retraite. Plusieurs éléments sont considérés par ce calculateur en ligne pour donner une réponse exacte. Effectivement, il examine l’année de naissance du travailleur, l’âge de début de carrière ainsi que le salaire gagné. Le départ d’une personne à la retraite anticipée est bénéfique pour le salarié puisque celui-ci pourra bénéficier de ses indemnités à l’avance, profiter d’une meilleure retraite et s’orienter vers une autre activité. Mais il s’agit également d’une opportunité pour l’entreprise puisqu’elle pourra faire un gain d’argent considérable en engageant une personne jeune et dynamique qui va assurer et augmenter la productivité de la société.